Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 23:55


Elle est étrange cette dernière scène de l’Evangile de Jean, cette troisième apparition du Seigneur aux apôtres. Etrange et inattendue.

A la fin du chapitre précédent, l’évangile de Jean était achevé. Déjà la nouvelle apparition de Jésus pour conforter Thomas dans sa foi ressemblait à une leçon de révision, à un briefing ultime avant que ne débute ce temps de la mission des apôtres, ce temps de l’Eglise. La parole de Jésus - « Parce que tu me vois, tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. » - signifiait tout à la fois qu’il était bien le Jésus qu’ils avaient connu, leur maître mort sur la Croix, et que, dorénavant, seul le témoignage des apôtres et des disciples permettraient à la foi de se propager. Jésus, lui, retournait auprès de son père et de notre père, de son Dieu et de notre Dieu.

Tout en effet avait déjà été dit lors de la première apparition, le premier dimanche, quand, après avoir entendu le témoignage de Marie de Magdala, les disciples avaient reçu la visite du Seigneur qui les avait envoyé en mission en leur communiquant son souffle de vie : « Paix à vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. » (Jn 20, 21-23).

 

Pourquoi cette troisième apparition alors et que font donc les disciples à pêcher au bord du lac de Tibériade au lieu de prêcher la Bonne Nouvelle ?

Cette scène étrange nous rappelle évidemment l’appel des quatre premiers disciples autour d’une pêche miraculeuse dans l’Evangile de Luc (Lc 5, 1ss). Nous sommes à un point de départ mais le récit va nous montrer que nous ne sommes pas revenus en arrière. Et ce point de départ, c’est celui de la mission qui leur a été confiée.

Entraînés par Pierre, les disciples se jettent à l’eau mais visiblement les résultats sont inexistants. Il leur faudra attendre les indications de Jésus pour que les filets se remplissent d’une multitude de poissons. Une manière de nous dire que nous ne pouvons proclamer la Bonne Nouvelle si nous ne sommes pas d’abord nous-mêmes à l’écoute du Christ.

C’est au fruit de leur pêche que les disciples reconnaissent le Seigneur et qu’ils vont à lui. Une manière de nous dire que c’est dans l’activité missionnaire que nous découvrons et rejoignons le Christ.

Arrivée auprès de Jésus, les disciples découvrent un feu de braise avec du poisson et du pain. Une manière de nous dire que le repas auquel nous sommes conviés est déjà commencé, que le Christ ressuscité nous attend à sa table déjà dressée. En ce sens, nous ne sommes pas revenus en arrière. La résurrection du Christ a ouvert un temps nouveau. Les noces ont débutées.

Jésus appelle les disciples à apporter le fruit de leur pêche. Une manière de nous dire que ce don que Dieu nous fait nous avons à le présenter nous même, à l’offrir nous même dans la communion qui nous lie au Christ.

153 poissons, un nombre qui signifie la plénitude et la totalité. Une manière de nous dire que toute l’humanité est appelée au repas du Seigneur.

 

Car cette troisième et dernière apparition du Christ nous conforte comme la précédente avait confortée Thomas. Le temps de la mission sera peut-être long et difficile jusqu’au retour du Seigneur mais la communion avec le Ressuscité est déjà là et nous pouvons la vivre dans l’Eucharistie, le partage du pain auquel Jésus nous appelle « Venez déjeuner. »

 

Il est apparu trois fois comme il pose trois fois la question à Pierre pour sceller cette nouvelle alliance, ce nouveau contrat fondé sur l’amour de Dieu et le souci de nos frères. Car qu’il s’agisse de la mission qu’il nous confie à nous, ses disciples, ou de la mission particulière qu’il confie à Pierre, la répétition de son questionnement n’est pas fondée sur une méfiance ou une défiance qu’il serait en droit d’avoir mais sur l’amour qu’il nous porte. Un amour qu’il ne cesse de nous donner. Un amour qu’il nous appelle à partager avec lui et avec nos frères.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.