Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 13:46

 

 

Femmes soyez soumises... Les lectures de ce dimanche de la Sainte Famille sont pour moi l'occasion de revenir sur ce texte de Saint-Paul qui fait grincer, à juste titre, tant de dents féminines. Je le ferai en vous proposant la contemplation de quelques chefs d'œuvres de Philippe de Champaigne.

 

Si nous devons, hommes et femmes, être sous la mise de quelqu'un, c'est bien de Dieu, lui dont nous sommes certains, dans la foi, qu'il nous aime et veut notre bonheur. Et la soumission de Marie est la même que celle de Joseph : une soumission positive qui répond par les actes à la proposition que Dieu leur fait d'être des acteurs de son Incarnation. Le Songe de Saint-Joseph montre bien ce parallélisme entre les deux époux. Alors que Joseph reçoit la visite de l'ange, les sandales ôtées, Marie, le regarde dans la position classique des annonciations de la Renaissance, faisant ainsi référence à sa propre soumission à la Parole de Dieu. Son regard vers Joseph n'est pas un regard de soumission de la femme vers son mari, mais bien le regard d'espérance que dans la foi, l'un et l'autre, soumis à la Parole de Dieu, accepteront de porter au monde le fruit de la promesse.

 

SongedeJoseph_Champaigne.jpg

 

Car elle est là la grandeur de la Sainte Famille, elle réside toute entière dans l'acceptation de donner au monde l'Incarnation de Dieu en Jésus-Christ. Et Philippe de Champaigne montre bien une nouvelle fois ce parallélisme en représentant les deux époux de chaque côté de l'Enfant Jésus, les yeux fixés sur lui et les mains jointes ou croisées sur le cœur afin de signifier l'acceptation dans la foi du mystère qu'ils ont accueilli et qu'ils présentent au monde sous le regard bienveillant du Ciel. Dans l'adoration des mages de Rouen, Philippe de Champaigne peindra la Vierge ouvrant son manteau pour dévoiler aux bergers le nouveau né.

 

Nativite_Champaigne.jpg

 

L'épisode de la fuite en Égypte que nous lisons aujourd'hui est construit sur trois songes de Joseph qui permettent deux citations d'accomplissement des écritures (« D'Égypte, j'ai appelé mon fils » et « Il sera appelé Nazaréen »). Mais l'épisode montre surtout que toute la vie familiale de Marie et de Joseph est centré sur l'enfant Jésus et sur la possibilité qu'il ait de vivre et de remplir sa mission. Une fois de plus, c'est le père et la mère qui sont soumis à la volonté de Dieu. Une fois de plus cette soumission est active et se traduit par des actes qui permettent que l'Incarnation de Dieu perdure. La Fuite en Égypte de Philippe de Champaigne est d'une grande douceur. Le regard de Joseph sur Marie et l'enfant est celui de la protection tout comme l'attitude de Marie enveloppant son fils. Cette douceur lumineuse est comme un écrin protecteur qui permet de passer des ténèbres de la forêt au paysage lumineux dans lequel ils arrivent. Cette douce lumière qui réunit la sainte famille aussi surement que les tableaux aux constructions pyramidales de la Renaissance est pour moi l'illustration parfaite de la phrase de Saint-Paul que nous lisons aujourd'hui : « Par-dessus tout cela, qu'il y ait l'amour : c'est lui qui fait l'unité dans la perfection. Et que, dans vos coeurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps. »

 

 FuiteenEgypte_Champaigne.jpg

 

Le reste de la citation de Paul, tout comme les théories sur la famille que nous livre Ben Sirac le Sage, ont, en comparaison avec ce que nous apprennent de la famille Marie et Joseph un intérêt de recettes de cuisine. La famille, comme l'Eglise, ne puisent leur mystère de vie que dans la soumission qu'elles ont au Seigneur. Il ne s'agit pas que la femme soit soumise au mari ou que l'Eglise enseignée soit soumise à l'Eglise enseignante. Il s'agit que tous soient soumis à Dieu afin que son Incarnation ne devienne pas un moment de l'histoire mais le centre de tous nos actes.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Pietro 28/12/2010 20:36



Ce bon Bérulle attirant mon attention sur le votre commentaire, chère odile-Adrienne, et après avoir consulté ma liste, c'est "obéissance" qu'il faudra lire, pas soumission.


D'ailleurs, en étant un peu "poil à gratter", je dirais que la soumission est plutôt un mot qui appartient aux croyants musulmans (muslim, me semble-t-il signifie soumis) qu'aux croyants
chrétiens.


à l'année prochaine, donc avec "l'obéissance". Mais dès lundi prochain, je reviens à l'ordre alphabétique avec "Marie".


Bien fraternellement


Pietro



Odile-Adrienne 28/12/2010 18:46



Vivement la lettre "S" pour savoir ce que signifie le mot "soumission !



Berulle 28/12/2010 19:47



Voilà une bonne idée que je vais transmettre à mon ami Pietro. Je ne sais pas s'il avait prévu de mettre soumission dans sa liste mais il est vrai qu'entre la soumission à Dieu et la soumission à
la conscience éclairée... il y a de quoi écrire.


PdB



Catherine 27/12/2010 10:38



La "libération" des femmes, comme vous dites, tiens au fait que les femmes sont des êtres humains, et à ce titre, ont un tropisme positif pour la liberté, ne vous en déplaise. Mais j'avoue que je
demeure sidérée par le fond de misogynie de vos propos. Je suppose, et je ne sais si faut s'en réjouir, que vous ne vous en rendez même pas compte… ce qui d'une certaine façon vous en absout.



jean jacques ganghofer 27/12/2010 01:39



La soumission de la femme ne vaut ( pour Paul) que si le mari est soumis à Dieu.


Or , la " libération " de la femme , telle que nous la vivons en Occident , est due à deux causes principales : l'autonomie financière des femmes et l'abscence de soumission à Dieu de leurs
maris.


Mais dans la mesure où les femmes  " libérées " se comportent comme leurs ex-maris , je me demande pourquoi elles se libèrent .....


Quand  Paul dit aussi qu'il faut que " les veuves se remarient " , il n'est qu'à entendre les propos cancaniers de certaines veuves de nos paroisses, et cette injonction de Paul se révèle
dans toute sa splendeur ........



Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.