Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 17:08

 

Nous ne pourrons pas dire que nous n’avons pas été prévenu. Si ce passage de l’Evangile représente un jugement c’est bien celui de notre vie et de notre conscience.

 

Nous célébrons un Dieu d’amour, un Dieu qui, comme l’écrit Ezéchiel, va lui-même à la recherche des ses brebis et veille sur elles. Ne prenons pas le jugement qu’il pourrait porter sur nous comme l’acte d’un tyran assis sur son trône et rendant une justice sans aucun lien avec nos vies. Nous ne nous retrouverons pas à sa droite et à sa gauche selon son bon vouloir mais véritablement selon notre bon vouloir. Nous avons toujours du mal à nous sentir juger par les autres alors laissons-nous juger par nous-mêmes ?

 

Le critère de ce jugement est simple et Jésus nous le formule de manière très directe : « aller jusqu’à lui ».  Et aller jusqu’à Lui, c’est comme il le fait lui aller à la recherche de nos frères et veiller sur eux. « Chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. »

 

Nous ne pouvons pas nous dire enfant de Dieu dans le Christ et oublier que tous les hommes et toutes les femmes sont appelés à cette même dignité. La pauvreté, pour les chrétiens, n’est pas l’absence d’argent (la misère), la pauvreté c’est l’accueil de la seule richesse qui nous est offerte par Dieu, la fraternité dans le Christ. La charité chrétienne, ce n’est pas partager des richesses, c’est partager cette pauvreté pour que chaque homme et chaque femme puissent accéder à cette vraie richesse.

 

Cette fraternité passe par des gestes simples ; des gestes de partage, d’écoute, de visite. Elle passe par des actes qui nous relient aux autres et qui dessinent le visage et le corps du Christ, des actes qui font advenir le Royaume de Dieu. Les évangiles nous montrent Jésus dans des moments d’intimités avec des hommes et des femmes et ses paroles et ses gestes nous apprennent plus sur le Royaume et sur Dieu que de grands discours théologiques. La fraternité se vit dans le secret de rencontres singulières mais témoigne d’une vérité universelle qui nous dépasse et dont nous n’arrivons pas à prendre conscience.

 

Sommes-nous fraternels avec tous les hommes et toutes les femmes comme Dieu qui se met lui-même à leur recherche pour leur donner la Vie ? Ou choisissons-nous nos frères et nos sœurs parce qu’ils nous permettent de vivre confortablement dans un bonheur que nous ne souhaitons pas remettre en question ou mettre en danger ? Nous laissons-nous bousculer par l’amour de Dieu au risque de choisir une pauvreté qui nous enrichit ou préférons-nous nous mentir à nous-même au risque de laisser nos frère dans une pauvreté mortifère que nous faisons semblant de combler par des dons mais qui n’engage pas pleinement notre vie ?

 

Le Christ n’attend pas de nous des chèques que nous nommerions aumône, il attend de nous que nous prenions le chemin que Dieu a pris, celui du don de soi par amour des hommes et des femmes, nos frères. Il attend de nous que nous allions véritablement à la rencontre d’une humanité qu’il souhaite transfigurer en fraternité. Il ne nous demande ni la misère, ni l’héroïsme, il nous demande de vivre pleinement de son amour fraternel. A nous de juger si cela en vaut la peine et si nous le souhaitons vraiment et, en conscience, de répondre à son appel ou de nous en détourner. Le Royaume est à ce simple prix.


Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.