Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 16:36

 

Où est-il notre Dieu, ce Dieu d’amour qui laisse une catastrophe naturelle dévaster l’un des pays les plus pauvres du monde ? Comme croyant, la question nous est forcément posée et nous sentons l’incroyable tristesse de l’incompréhension nous envahir. Car oui, devant un tel malheur, nous n’avons aucune explication à donner. Non seulement nous n’avons aucune explication à donner, mais nous avons la réponse de Jésus sur la tour de Siloé qui nous interdit de penser qu’il y ait une raison particulière, autre que physique, que ce drame se soit abattu sur ces personnes plutôt que sur d’autres. « Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu'elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière » (Lc, 13).

 

Alors face à ce mystère du drame, nous avons tendance à nous taire, à prier dans le silence, à ne pas faire entendre notre voix mêlée aux cris de nos frères et sœurs légitimement écoeurés par cette injustice. A nous faire oublier pour faire oublier l’incapacité de Dieu à maîtriser la terre qu’il a créée. En faisant cela nous condamnons implicitement Dieu et nous condamnons sûrement nos cœurs que Jésus appelle à la conversion.

 

Certes nous n’avons pas de réponse à donner, mais n’avons-nous pas pour autant des biens pour aider financièrement à l’aide humanitaire et la reconstruction dont ce pays à besoin, un cœur et des bras pour accueillir et des oreilles et une bouche pour écouter et réconforter. Car si le drame d’Haïti se vit cruellement sur place, il se vit également à quelques mètres de nous, en France, dans les familles haïtiennes qui ont perdus les leurs ou ne savent pas ce qu’ils sont devenus, dans les familles françaises qui avaient un enfant, des parents, des amis dans ce pays.

 

Face à ce drame, ne restons pas dans un silence passif. Osons témoigner de la miséricorde de Dieu en acceptant sans comprendre que l’inacceptable se soit produit. Accueillons, écoutons, prenons pitié au sens le plus noble du terme, soyons présents à nos frères qui vivent ce malheur insensé au cœur de leurs familles. N’éteignons pas en nous l’espérance dont ils ont tant besoin.

 

 

Cet article a été écrit pour le site de la CCBF.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

isabelle Berthelier 17/01/2010 21:12


Toute tentative d'explication religieuse serait odieuse, ce serait une insulte à la douleur des victimes, et c'est celle-là qu'on nous demande, la question du sens ou de l'absurdité,  de Dieu
: qui est-il pour laisser de telles horreurs se produire ?
Nous n'avons pas le droit de nous dérober. il est important de reconnaître que notre foi en un Dieu Amour, ne nous donne aucune solution, que nous n'échappons à l'horreur commune, au sentiment de
révolte et d'incompréhension. C'est par notre attention, notre solidarité que nous pouvons exprimer que, notre Dieu est avec tous ceux qui souffrent. C'est en trouvant des gestes d'amour, de
compassion, d'écoute, auprès de ceux qui risquent d'être oubliés. L'idée d'être à l'acoute des familles angoissées près de nous me semble très bonne.


isoline 17/01/2010 11:31


Oui nous sommes les mains de Dieu, Il attend de nous que nous fassions tout, chacun avec nos propres charismes et moyens, pour que, dans le drame absolu, Il soit présent par Nous. Soyons bien
persuadé que chacune de nos prières sert le dessein de son Amour Infini


Nanou 14/01/2010 17:21


Je dirai simplement que Dieu se trouve là où à chaque fois un homme lève la tête et tend la main à son prochain. Il est dans tous les gestes que nous ferons pour venir au secours de nos frères dans
la détresse. Là où il y a un geste humain et d'amour, Dieu est là.

Nous pouvons prier et c'est essentiel mais il est aussi essentiel de s'engager. N'oublions pas que Dieu est en nous et que nous sommes en Lui.


Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.