Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 15:17

 

 « Cette messe que j’aime ». Tel était le titre de la conférence que Jean-Noël Bezançon a donnée hier, vendredi 11 décembre, à la paroisse Saint-Jacques du Haut Pas. Le ton est calme et absolument pas polémique. Pourtant le cœur du propos est clair : la messe telle qu’on l’a célèbre depuis le Concile Vatican II n’est pas une messe nouvelle mais bien la messe de toujours, une liturgie au plus proche de ce que devaient célébrer les premiers chrétiens. Une liturgie issue du partage de la Parole ou du Livre qui chez les juifs se faisait à la synagogue et du repas eucharistique, rappelant la Cène, et proche des fêtes juives qui se célébraient en famille autour de la table.

 

Pour expliquer l’évolution de la liturgie eucharistique au cours des siècles, Jean-Noël Bezançon fait l’hypothèse d’une réappropriation inconsciente d’une vision religieuse issue du Temple de Jérusalem, c’est-à-dire finalement à une re-sacralisation de Dieu et de la religion, pratiquée aussi par toutes les religions païennes. Celle-ci va à l’inverse de l’auto-révélation de Dieu en Jésus-Christ qui se dévoile à tous (il n’y a pas de secrets) et dont le sacrifice pascal se solde par le déchirement du voile du Temple, signe évident que Dieu n’est plus caché au fond d’une pièce où seul le Grand-Prêtre pénétrait une fois l’an.

 

Dans son évolution liturgique, l’Eglise avait renoué avec cette séparation entre un lieu du sacré, le chœur autour de l’autel où seul le clergé pénètre, et un lieu plus profane duquel les fidèles contemplent et adorent. De ce fait, l’Eglise se mutilait elle-même, dissociant ce qui en Christ ne fait qu’un. Car ce que nous célébrons c’est bien l’action de grâce de tout le peuple uni dans le Christ, lui qui est à la fois la Grâce donnée et la Grâce rendue. Et comme le dit la Tradition, de Saint-Augustin à Henri de Lubac : L’Eglise fait l’Eucharistie et l’Eucharistie fait l’Eglise.

 

La « réforme » liturgique de Vatican II est donc le retour à la tradition la plus ancienne de l’Eglise, sa pratique première, celle du rassemblement de tout le corps, celle de l’action de grâce de tout le corps, où chaque membre du corps a une place active et non seulement contemplative. Il s’agit pour chaque baptisé d’avoir la possibilité de comprendre et de participer et non simplement de voir et d’adorer. Cette messe de toujours est donc la réappropriation par toute la communauté d’une parole qu’elle ne pouvait plus comprendre (à cause de la langue et de la distance) et d’une eucharistie qu’elle ne célébrait plus. Et si il y a à réformer cette liturgie, c’est dans ce sens, afin de permettre à chaque baptisé d’être dans la prière de l’Eglise un acteur libre et conscient de l’engagement qu’il prend quand au cours de la célébration et particulièrement en recevant le corps du Christ, il répond Amen.

 

 

messe

 

 

Jean-Noël Bezançon

La messe de tout le monde

Sans secret, ni sacré, ni ségrégation

Cerf, 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Livres
commenter cet article

commentaires

isabelle Berthelier 27/12/2009 22:10


très heureuse de trouver une présentation de ce livre que j'ai beaucoup aimé pour son ton paisible et mesuré, pour le rappel de vérités qui semblent tomber dans l'oubli chez certains catholiques et
par la clarté des explications. J'ai particulièrement aimé l'analyse du sacré. Nous n'avons plus le sens du sacré ? tant mieux c'est peut être le signe que nous sortons un peu du paganisme, mais il
reste encore beaucoup d'idoles à lâcher. En tout cas vive ce livre qui peut redonner le goût d'aller à la messe tout simplement.


petronille 13/12/2009 08:53


Papa et moi avons bien apprécié.


Berulle 13/12/2009 19:33


Ah ! Chère Petronille, quelle joie de vous lire ! Embrassez notre bon Pierre qui sait mieux que quiconque à quel point il est parfois difficile de mener la barque de notre Eglise !


Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.