Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 00:05

Mais que diable allait-il faire dans le Jourdain ? Rien, en effet, n’obligeait Jésus à être baptisé par Jean. A tel point que Jean lui-même, dans l’évangile de Matthieu semble réticent à donner son baptême à celui qu’il a reconnu dès le ventre de sa mère.

 

Dans l’évangile de Luc, la scène du baptême de Jésus est réduite au strict minimum. Elle est encadrée par deux proclamations : celle de Jean qui annonce le baptême de Jésus dans l’Esprit et le feu, c’est-à-dire Pâques et la Pentecôte et celle de Dieu qui authentifie Jésus comme son fils.

 

Alors, certes, on peut dire que Jésus est allé se faire baptiser par Jean dans le Jourdain pour être solidaire de tous les hommes, pour parcourir son chemin d’homme comme tous les hommes, pour entraîner à sa suite la conversion de tous les hommes. Dans ce cas, on comprend bien la phrase de Jean. Mais celle de Dieu aurait plutôt sa place à l’adoration des bergers ou à la naissance de Jésus.

 

On est au bord du Jourdain. Les hommes entrent dans l’eau, se font baptiser par Jean, baptême de réconciliation et de conversion, se retournent et remontent sur la rive. Ils remontent sur la rive, sortant du Jourdain, ils remontent donc sur la rive de la terre promise. Les yeux et les oreilles ouverts par le baptême de Jean, ils remontent sur la terre que Dieu avait promise au peuple d’Israël. Ils foulent la promesse de Dieu réalisée. Les yeux et les oreilles ouverts par le baptême de Jean, ils peuvent voir et entendre Dieu. Ils entendent la voix de Dieu qui leur confirme que le Jésus qu’ils voient est bien son Fils. Lavés par le baptême de Jean, ils sont capables de voir et d’entendre l’épiphanie de Dieu, de contempler la promesse faite par Dieu et annoncée par les prophètes. Jésus, le Messie, est là parmi eux.

 

Evidemment me direz-vous, Jésus n’avait pas besoin, lui, de se faire baptiser. C’est vrai. Mais finalement si Jean nous fait cette annonce du baptême dans l’Esprit, n’est-ce pas aussi pour nous dire de regarder l’histoire dans sa globalité ? Et quelle est cette histoire ?


 

A- La naissance de Jésus : 1er avènement.

B- Le baptême de Jésus : préfiguration de sa Pâques

B’- La Pâques de Jésus.

A’- La résurrection de Jésus : 2nd avènement.


Dans ces formes concentriques, ce qui est le plus important est souvent ce qui est au milieu. Au milieu de ce schéma, il y a tout l’enseignement de Jésus. Dans cette épiphanie de Dieu qu’est le baptême de Jésus, je crois que l’on pointe pour nous du doigt ce que nous avons tendance à oublier, obnubilés que nous sommes par le commencement et le terme de l’histoire : l’enseignement de Jésus qui nous fait découvrir dans sa vie humaine le vrai visage de Dieu. Oui au baptême de Jésus, Dieu accomplit sa promesse, il se donne à voir dans son fils, mais son visage est à découvrir dans l’ensemble de l’enseignement de Jésus et non seulement dans ses manifestations glorieuses.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

hourcade 14/01/2010 19:24


... merci à pierre de bérulle de ce commentaire! à vivre dans cette Galilée des nations comme je le fais, il n'est pas possible d'être marqué par ctte période du ministère de Jésus; ICI (non pas à
l'exclusion de tout ailleurs), il a parlé et agi pour le bonheur de chacun; ici, aprés avoir tellement reçu de Marie et Joseph, et avant tout ce trésor inestimable d'une relation filiale où
il a appris à dire "ABBA" à Son Père, il a voulu faire découvrir ce même secret du Royaume à ceux qui en étaient exclus; ici, en Galilée, il a perçu dans sa condition humaine la joie et
l'espérance que sa Parole d'autorité a eu sur les hommes et femmes de son temps. cette puissance de sa Parole est au coeur encore de notre foi puisque l'Esprit nous ait constamment nous ressouvenir
de ce que Jésus a dit. Ici, dans ce lieu si béni de notre coeur et du coeur de l'Eglise désormais, le Christ vveut continuer ce ministère de sa Parole de vie, de guérison afin d'ouvrir à tous le
trésor de la dignité infinie de la condition d'enfants du Père. Merci à Pierre de Bérulle de nous rappeler l'importance de l'enseignement de Jésus qui se poursuit de façon sacramentelle par la
Parole qu'est la vie du Peuple rassemblé, par le ministère... le Christ a toujours ce désir ardent de nous parler, de parler à tous afin que nous puissions nous réjouir en Lui d'une vie
humaine digne et belle, d'un coeur d'homme qui vit et grandit selon le désir du Père. voilà toute l'importance de ce geste du baptême du Christ par lequel ne fait pas qu s'ouvrirun ministère situé
dans le temps mais une ère nouvelle... chacun de nous désormais peut entendre ces mots pour lui/elle: "Tu es mon Fils/Fille bien aimé/e, en toi toute ma confiance".


Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.