Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 08:50

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9, 22-25 (lecture du jeudi après les Cendres)

Jésus disait à ses disciples : « Il faut que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu'il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »

Il disait aussi à la foule : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix chaque jour, et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera. Quel avantage un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c'est en se perdant lui-même et en le payant de sa propre existence ? »


L’abaissement et la souffrance ne sont pas une fin en soi. La fin ultime voulue par Dieu c’est la Résurrection, dans laquelle toutes ses promesses, toute l’alliance entre Dieu et les hommes est accomplie et manifestée à l’humanité entière.

Marcher à la suite du Christ, cela nous est impossible si nous ne reconnaissons pas d’abord que c’est Dieu qui nous relève, nous nourrit, nous donne la force de nous mettre en route. Renoncer à nous-même, ce n’est pas renoncer à être, à penser, à vivre. Renoncer à nous-même, c’est choisir le don de Dieu plutôt que dépenser nos faibles forces à essayer par nous-mêmes d’accéder à un mystère qui nous dépasse. Renoncer à nous-mêmes, c’est choisir de nous laisser incorporer pleinement à la Résurrection du Christ.

Mais le mystère de la Résurrection n’est pas un mythe, c’est l’histoire de Jésus le Christ, Fils de Dieu et vrai homme. Le mystère de la Résurrection est indissociable de la passion de l’homme Jésus, indissociable de la Croix. Prendre sa croix chaque jour, ce n’est pas souffrir chaque jour, mais manifester Dieu, porter sa voix, son amour, sa justice, sa miséricorde, au risque d’être incompris, au risque d’être rejeté.

Ce chemin là, c’est le chemin qui a mené Jésus à la Croix mais c’est également le chemin qui a permis à Dieu de se manifester pleinement à l’ensemble des hommes et des femmes. Ce chemin là, nous ne pouvons le parcourir si nous ne laissons pas l’Esprit de Dieu nous porter.

Sauver sa vie ou la perdre, ce n’est pas choisir de vivre ou d’aller à la mort. C’est choisir entre la vie éternelle que Dieu nous donne ou la vie biologique et finie que nous croyons posséder et dont nous pensons être les maîtres mais qui finalement nous échappe.

Si nous choisissons la vie éternelle, il nous faut laisser Dieu naître en nous. Dieu et non l’image que nous nous en faisons. Choisir de laisser Dieu nous façonner, c’est-à-dire accepter de lui laisser les commandes de notre vie, accepter de nous dépouiller de nos certitudes et de nos volontés de puissance pour que l’Esprit insuffle en nous la vie éternelle. Choisir Dieu, c’est d’abord arrêter de penser que Dieu nous aide à vivre et accepter enfin que Dieu nous fait vivre.

Le chemin de la Résurrection, le chemin du Carême, n’est pas un chemin de souffrance. C’est un chemin d’abandon et de confiance.

 

« Car pour cette naissance, Dieu doit et veut disposer d’une âme vide, détachée de tout souci et libre, en laquelle il n’y ait rien que lui seul et qui n’attende rien ni personne que lui. »

Maître Eckhart

Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Ray Bernard 10/03/2011 22:12



Merci de tout coeur de vos méditations continuelles qui ne peuvent faire que du bien et de vos voeux pour ce Temps  offert du Carême, je merejouis,de lire et de profiter de vous, vos
méditaions , vos envoies pour me nourrir de cette Parole de Dieu et de mettre en ma vie ce bon Combat qui ne peut que nous conduire à la Vraie Vie et nous faire devenir des Fils dans dans le
Fils, à l'Image et à la Ressemblance de Dieu auquel j'ai totalement cnfiance malgré ma pauvreté, mes faux pas, mes péchés...Je sais qu'Il est l'Amour et que je ne serai pas déçu c'est pourquoi je
veux aussi répondre pour lui dire mon Amour. Merci encore et ensemble.



jacqueline Viltard 10/03/2011 15:25






Merci, si peu de mots réussissent à exprimer de façon si claire ce que ça signifie : suivre le Christ, loin de tout dolorisme.


« Chaque jour, manifester Dieu, porter sa voix, son amour, sa justice, sa miséricorde », peut-être que certains jours, cela nous est donné sans que cela soit mesurable, par pure grâce
et pour que d’autres connaissent la bonté de Dieu.


Je pense à la parole du psaume : « Seigneur, ouvre mes lèvres et ma bouche proclamera ta louange. »


Heureux Carême à vous aussi. Jacqueline 



Pietro 10/03/2011 10:18



"Choisir Dieu, c’est d’abord arrêter de penser que Dieu nous aide à vivre et accepter
enfin que Dieu nous fait vivre"


Merci, Bérule, voici un petit mot que j'emporte en viatique pour ce Carême. Cher ami,
je vous trouve là bien inspiré.



Berulle 10/03/2011 10:24



J'avoue que je suis assez heureux de cette formule



Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.