Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 01:28

 

En ce temps d’Avent, je vous livre cette conférence de Pierre de Berulle sur les trois naissances du Christ où il nous est demandé de ne pas dissocier note vie spirituelle de notre devoir missionnaire. On cite abondamment la phrase du Discours de l’état et des grandeurs de Jésus, «Abandonnez la contemplation de Dieu dès qu'un pauvre vous le demande.», mais il s’agit également de garder à l’esprit que même quand aucun pauvre ne vient troubler notre méditation, c’est vers l’autre que nous devons être tourné. Accueillir le Christ, se préparer à le recevoir, c’est au final se préparer à annoncer le Christ, offrir le Christ.

 

« Il y a trois naissances du Christ : l’éternelle, la temporelle et la spirituelle. La première exige l’admiration ; la deuxième, l’adoration ; la troisième l’imitation. La naissance temporelle rend gloire à l’éternelle : c’est pourquoi, lorsqu’elle s’accomplit, les Anges chantent : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux. » Mais cette acclamation, ils la chantent moins à propos de la naissance temporelle que de l’éternelle, car c’est à elle que le Fils qui aime doit sa génération, l’honore et lui rend gloire.

Et quant à nous, nous devons aussi rendre gloire à sa génération spirituelle, en même temps qu’à sa génération temporelle et à l’éternelle. De fait, de même que [le Verbe] a été en lui-même engendré afin de naître encore également en nous, de même il doit naître aussi en nous pour naître également chez les autres grâce à nous. Véritablement il doit naître en nous avant de pouvoir naître chez les autres, de même qu’il a pris naissance en la Vierge Marie avant de naître, grâce à elle, pour le monde entier. Les paroles que voici en sont, en effet, la preuve : « Ce qui est né en elle vient de l’Esprit saint. » Voilà que déjà il est né en elle avant d’apparaître au jour. Il est dit d’autre part : « L’être saint qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu » pour que sa naissance soit révélé dans le monde. »

 

Conférence sur les trois naissances, décembre 1611.

Pierre de Berulle, Œuvres complètes 1, pp.3-4. Edition Cerf Oratoire de France, 1995.

Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Xavier Jahan 02/12/2009 16:42



Merci pour cette belle méditation toujours d'actualité ! Pour
ma part je connaissais celle de St Bernard parlant de de la triple venue du Seigneur :


"Nous savons qu’il y a une triple venue du Seigneur. La troisième se situe entre les deux autres.
Celles-ci en effet sont manifestes, celles-là, non.


Dans sa première venue, il a paru sur la terre et il a vécu avec les hommes, lorsque - comme
lui-même en témoigne - ils l’ont vu et l’ont pris en haine.


Mais lors de sa dernière venue, toute chair verra le salut de notre Dieu et ils regarderont
celui qu’ils ont transpercé.


La venue intermédiaire, elle, est cachée : les élus seuls la voient au fond d’eux-mêmes, et
leur âme est sauvée.


Ainsi il est venu d’abord dans la chair et la faiblesse ; puis dans l’entre-deux, il vient en
esprit et en puissance ; enfin il viendra dans la gloire et la majesté. Cette venue intermédiaire est vraiment comme la voie par laquelle on passe de la première à la dernière : dans la
première le Christ fut notre rédemption, dans la dernière il apparaîtra comme notre vie, et entre-temps il est notre repos et notre consolation.


Mais pour que personne ne risque de penser que ce que nous disons de cette venue intermédiaire est
une invention de notre part, écoutez ce que dit le Seigneur lui-même : Si quelqu’un m’aime, il gardera mes paroles, et mon Père l’aimera et nous viendrons à lui. Ailleurs j’ai lu en
effet : Qui craint Dieu fera le bien. Mais je perçois qu’ici Jésus exprime quelque chose de plus en disant de celui qui l’aime : il gardera mes paroles. Mais où les
gardera-t-il ? Dans son cœur sans aucun doute. Comme le dit le prophète : Dans mon cœur, je conserve tes ordres pour ne point faillir envers toi.


Si de la sorte tu t’es mis à garder en toi la parole de Dieu, nul doute qu’elle ne te garde aussi.
Le Fils viendra à toi, avec le Père ; il viendra le grand prophète, qui rétablira Jérusalem ; c’est lui qui fait toutes choses nouvelles. Voici en effet ce qu’accomplira sa venue :
alors, de même que nous sommes à l’image de l’homme pétri de terre, de même nous serons à l’image de celui qui vient du ciel. Comme le vieil Adam s’est répandu à travers l’homme tout
entier et y a pris toute la place, de la même manière il faut que le Christ occupe toute la place, lui qui a créé l’homme dans sa totalité, qui le rachète intégralement et le glorifie dans son
entier."


Saint Bernard (1090-1153)



Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.