Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 17:49

 

 

 « Bien vite il sut jurer et maugréer

mieux qu’un vieux diable au fond d’un bénitier. »

Jean-Baptiste Louis Gresset

 

 

Aujourd’hui, sort le livre de Christine Pedotti et Anne Soupa Les pieds dans le bénitier, aux Presses de la Renaissance. Leurs détracteurs en seront pour leurs frais, elles n’y jurent pas ni n’y maugréent.

 

Pour être honnête, on serait presque un peu décontenancé tant ce livre est catholique. Alors, rassurons tout de suite notre lecteur ! Nos deux diablesses égratignent le fonctionnement de l’Eglise et son cléricalisme. Comment une caste composée uniquement d’hommes célibataires pourrait être représentative de l’Eglise ou de l’humanité ? Mais également ses fixations, notamment en matière de morale sexuelle, qui tendent à instaurer des discours pouvant aller jusqu’à l’encontre de la Bonne Nouvelle proclamée par le Christ.

 

Mais, en effet, si on s’attend à lire un brûlot critique, on ne peut être que déçu. Car le cœur de l’ouvrage n’est certainement pas politique (ou polémique) mais bien spirituel. Elles ont les pieds dans le bénitier ou plutôt dans le baptistère. Elles les ont bien ancrés dans la tradition (si si) de l’Eglise, dans la Parole de Dieu, mais surtout dans la Mission. Cette mission qui est le fondement même de l’Eglise, cette mission qui oblige l’Eglise à se réformer toujours pour être porteuse de la parole qui libère, témoin de l’amour et de la miséricorde divine.  

 

Et si ce qu’elles disent peut déranger ou titiller, il serait impossible de ne pas déceler dans leurs propos une force formidable d’espérance, un amour de l’Eglise et de l’humanité,  un sentiment d’obligation de faire résonner le don de Dieu qu’elles ont reçu… et l’absolue nécessité de le partager.

 

Alors oui, les pieds dans le bénitier, elles nous proposent de nous baigner avec elles et de partager la tâche de la mission. A nous de voir si nous voulons être de timides pucelles ou si nous acceptons de plonger dans le bénitier avec tous les risques que cela peut comporter mais également tout le plaisir qui peut en naître !

 

 

« Je l’attendois au benoistier,

pour lui donner de l’eau beniste ;

mais elle s’enfuyoit plus viste. »

Clément Marot

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Livres
commenter cet article

commentaires

isabelle 22/11/2010 19:19



Bonsoir Bérulle,


Votre commentaire me plait beaucoup par rapport à ce livre, je le trouve superbe ! Il reflète tout-à-fait l'esprit de  cet ouvrage que je trouve très prophétique et "dégoulinant
d'Esprit Saint" comme je l'ai écris sur le site du CCBF.


Alors merci Bérulle, vous êtes le verre de cristal ciselé qui nous sert un vin savoureux et capiteux !


isabelle



Berulle 22/11/2010 20:02



Merci Isabelle. C'est une bien belle déclaration.



Fred 09/11/2010 16:41



"Comment une caste composée uniquement d’hommes célibataires pourrait être
représentative de l’Eglise ou de l’humanité ?" 


Pourquoi pas ? 


Pourquoi une caste composée uniquement d'hommes célibataires ne pourrait pas
être représentative de l'Eglise ? 


Pourquoi l'esprit saint inspirerait mieux l'Eglise s'elle était dirigé
par des hommes et des femmes mariés  ?



Berulle 09/11/2010 17:10



Mais parce que je crois que l'humanité est composée d'hommes et de femmes, que l'Eglise est composée d'hommes et de femmes, et qu'il me parait toujours dommage d'exclure une partie de l'humanité
pour un critère qui ne me semble pas en phase avec l'Evangile.


Quant à l'Esprit saint il souffle où il veut, le problème n'est pas là. L'Esprit Saint est donné à tous les baptisés, hommes et femmes, mariés ou célibataires, laïcs ou non.


Je ne crois pas que l'ordination sacerdotale donne une grâce particulière de compréhension du monde et de l'humanité, ni de l'Eglise. Mais peut-être que j'ai loupé quelque chose dans la théologie
des sacrements (dites-moi !).


 



Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.