Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 01:06

 

S’il est un mot chrétien entre tous, c’est bien celui-là. Rien n’est plus spécifiquement chrétien que le pardon. Rien n’est plus difficile à croire, rien n’est plus difficile à vivre. Et l’expérience montre qu’il est aussi difficile de pardonner que d’être pardonné.

Évidemment, l’on me dira que ce qui est la particularité du Dieu des chrétiens, c’est qu’il est Amour, et c’est vrai mais le pardon est l’expression la plus parfaite et la plus concrète de l’amour. Le pardon est l’amour en acte.

Jésus dans l’épisode bien connu du paralytique demande à la foule qui s’étonne qu’il puisse pardonner les péchés du malade : « Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à cet homme “tes péchés sont pardonnés ou lève-toi et marche ?” » Et joignant la preuve à la parole, Jésus donne l’ordre à l’homme paralysé de prendre son brancard et de rentrer chez lui, et l’homme se lève et marche.

Bizarrement, dans l’Évangile, il n’y a pas de réponse à la question que pose Jésus. Elle est toujours posée : « Qu’est-ce qui est le plus facile ? »

Et le paradoxe, c’est que nous croyons beaucoup plus aisément que les paralysés marchent et que les aveugles voient plutôt que de croire que nos péchés sont remis. Et comme nous ne croyons pas que nos péchés sont vraiment remis, vraiment effacés, nous ne croyons pas non plus que nous pouvons pardonner, nous aussi.

Le véritable cœur du christianisme est le pardon et nous l’avons grimé en religion du péché. Nous avons fait de Dieu un juge, un comptable, un soupeseur d’âme. Nous avons imaginé des additions sordides de péchés véniels se transformant en péchés mortels. Nous avons même inventé des tables de change pour racheter les péchés à grand renfort d’indulgences.

La classification des péchés, et leur tarification ont occupé et occupent encore de nombreux théologiens.

Et dans tout ça, ou est passé le pardon ? Oh, il est au coffre, sous clé, sous bonne garde et sous condition ! Parce qu’on ne sait jamais, si on le laissait en libre-service, sans doute, beaucoup en abuseraient-ils !

Mais c’est justement cela le pardon, c’est un don qui surpasse tout. Ce n’est pas un troc: un repentir contre un pardon. Regardez le paralytique, il n’a rien demandé, il ne s’est repenti de rien. Il est pardonné, tout simplement, gratuitement. Et Jésus sur la croix, a-t-il attendu un geste, un regret de la part de ses bourreaux, de ceux qui l’insultaient, des amis qui avaient fui ? « Père pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Est-ce que nous entendons cette phrase ? Est-ce que nous la croyons ? Est-ce que nous en vivons ? Si nous avions le bonheur de croire vraiment en notre pardon, absolu, total, inconditionnel, sans doute serions-nous nous aussi capable de pardonner.

Pardonner et accepter d’être pardonné, c’est tout l’enjeu de notre foi.

« Qu’est-ce qui est le plus facile ? »

 

En lisant le Catéchisme de l’Église catholique :

Puisque j’ai parlé de comptabilité je vais en faire un peu. Dans le Catéchisme de l’Église catholique on trouve 77 occurrences du mot "pardon", avouez, que le hasard fait bien les choses, presque une perfection, comme les 70 fois 7 fois qui est le nombre de fois où il faut pardonner selon Jésus. Mais par curiosité, j’ai noté le nombre d’occurrences du mot "péché", est là, on trouve 230 occurrences. Les chiffres sont terribles, ne trouvez-vous pas ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claudine onfray 17/01/2012 06:33


oui article merveilleux


merci


oui le Dieu des chrétiens est le Dieu qui pardonne sans rien attendre , il tend la main pour que nous la prenions


l'image humaine la plus proche est celle de la mère ou du père qui accueille dans ses bras l'enfant difficile qui s'y précipite


claudine onfray CCBF

Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.