Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 17:41

 

A la messe aujourd’hui, nous avons adressé à l’Esprit Saint, en conclusion de la séquence de la fête de Pentecôte, cette belle prière : « Donne nous la joie éternelle. »

C’est qu’elle nous manque cette joie éternelle. Elle nous manque et elle manque au monde. Oh, je ne dis pas que tous les chrétiens sont malheureux et qu’ils présentent à leurs frères et sœurs des faces de carême, mais quand même… je trouve que nous manquons de joie et que notre discours est trop souvent celui du péché plutôt que celui du salut, celui des obligations plutôt que celui des bonheurs.

Et pourtant Dieu nous appelle à la joie. Il nous envoie son Esprit pour que nous trouvions les chemins qui nous mènent à lui, aux noces éternelles qui, à l’en croire ne sont pas des funérailles éternelles mais la joie de la Résurrection, de la vie éternelle.

En deux mots, je trouve que nous manquons souvent de cet esprit de Pentecôte. De ce coup de vent incandescent qui chasse les peurs et les replis sur soi. De ce coup de vent incandescent qui fait disparaître les murs de la maison dans laquelle nous nous tenons pour que le peuple assemblé puisse découvrir les merveilles de Dieu.

Certainement pour être fidèle à son Seigneur, il me semble que l’Eglise ne cesse de dresser des murs de protection ou de vertus là où l’Esprit s’échine à les abattre pour rendre les chemins de Dieu  plus faciles à prendre. Alors, je sais bien que Jésus nous a dit « il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d'une aiguille que pour un riche d'entrer au royaume des cieux » (Mc 10,25) mais j’ai comme l’impression que notre témoignage décourage pauvres et riches plutôt que de leur offrir la vision d’un Dieu qui leur tend la main pour les aider à avancer.

Parce que c’est bien de cela dont il s’agit. Accueillir l’autre dans la joie du chemin déjà parcouru et non dans la détresse du chemin impossible qu’il faudrait encore parcourir. Accueillir l’autre dans la joie de l’annonce que le chemin de Dieu n’est pas un chemin impossible mais au contraire un chemin sur lequel Dieu lui-même l’attend pour le porter, pour le lui rendre possible.

Nous savons bien que sans l’Esprit qui nous fait reconnaître Jésus comme Seigneur, nous serions incapables d’avancer. Nous savons bien que sans Jésus qui nous pardonne et nous invite à reprendre la marche, nous aurions fait depuis longtemps demi-tour. Nous savons bien que sans l’amour du Père qui sans cesse nous donne la vie, nous donne l’Esprit, nous n’aurions d’autres espoirs que celui de vivre au mieux une vie dont le seul horizon serait notre mort.

La joie éternelle que nous souhaitons recevoir de l’Esprit Saint, c’est la joie de la Résurrection, la joie d’être aimé par un Dieu qui ne s’arrête pas à nos fautes mais nous assure que la vie vaut la peine d’être vécue parce qu’elle vient de lui et mène à lui. Si nous avons la chance d’avoir reçu l’Esprit Saint, nous savons qu’à Dieu rien n’est impossible puisque nous avons fait l’expérience de sa miséricorde, nous qui nous savons pécheur.

Alors pourquoi ne pas témoigner auprès de nos frères de ce bonheur là plutôt que des difficultés que nous rencontrons et dont ils ont parfaitement conscience dans leurs propres vies. Pourquoi ne pas témoigner qu’à Dieu tout est possible ! Que celui qui a été traité comme les plus indignes est ressuscité des morts pour que la paix soit sur nous. Que celui qui a vaincu la mort peut relever les vies les plus difficiles !

Ne manquons pas de foi en mésestimant la force de l’Esprit. Mais témoignons de sa force en témoignant de la joie qu’il nous donne.

Témoignons auprès de nos frères et de nos sœurs que la joie éternelle de Dieu leur est aussi offerte et que rien dans leur vie ne peut les en rendre indignes s’ils acceptent d’accueillir l’Esprit de vie, l’Esprit de Dieu.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

isabelle berthelier 16/06/2011 21:29



Bravo ! Voila un texte de Pentecôte bien sympathique. La tristesse n'a jamais converti personne (heureusement !) la joie oui, la joie d'être ensemble : "voyez comme ils s'aiment !" la joie du
salut :"je vous annonce une grande joie". La joie est un critère de discernement de ce qui est bon, c'est par la joie ou la tristesse que lui donnaient ses lectures qu'Ignace de Loyola a appris à
discerner où était l'Esprit de Dieu.


Petite remarque sur le trou d'aiguille, le trou pas le chas, il s'agit du petit trou que fait la pointe d'une aiguille, dans la tradition juive cela signifie qu'il faut et qu'il suffit d'une
petite ouverture dans le bloc compact de l'égoïsme, ou de la richesse ou de la méfiance pour que Dieu fasse le reste cf. ce commentaire du Cantique des Cantiques au sujet de la Bien Aimée qui
tarde à ouvrir :"le Saint, bénit soit-il dit à Israël : ouvrez-moi une seule ouverture de conversion, comme la pointe aiguë d'une aiguille, et moi, je vous ouvrirai des ouvertures où
entreront des chars à roues et des voitures" le petit trou c'est un minuscule premier pas...la grâce de Dieu fait le reste.



Bruno 14/06/2011 11:48



Vos billets sont un vrai cadeau de l'Esprit ! Sans sombrer dans la naïveté béate, je pense aussi que nous pouvons témoigner d'une certaine joie de vivre, et passer plus de temps à donner envie de
vivre et de croire en cette vie que de pointer les bons et mauvais points. Il nous faut sortir de nos enfermements !


 


Bruno.



Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.