Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 00:05

La chose pourrait être simple : entre Dieu et l’argent, il faut choisir. « Nul ne peut servir deux maîtres, Dieu et l’argent ».

Pourtant, il suffit de lire l’Évangile pour se convaincre qu’il n’est guère possible de balayer, comme cela, la question de l’argent. Jésus semble prendre un étonnant plaisir à se servir de l’image de l’argent. Il est question d’un fils qui dilapide l’héritage, d’une femme qui retourne toute sa maison pour retrouver une pièce d’argent, d’un gérant qui détourne les biens de son maître pour se faire des amis, d’ouvriers dont le salaire n’est pas proportionnel à la peine ; citer tous les passages où il est question d’argent dans l’Évangile est impossible tant ils sont nombreux. Il en est d’ailleurs question hors des paraboles, il y a l’argent réel, la bourse de Jésus et des disciples, qui sert à acheter du pain, à faire l’aumône, payer l’impôt.

Point d’intégrisme, ni d’extrémisme dans l’attitude de Jésus. L’argent a une valeur d’usage qui n’est pas contestée. En un mot, l’argent, on peut s’en servir à condition de ne pas s’y asservir et de n’asservir personne.

Il faut dire que l’argent partage avec Dieu ce fait paradoxal qu’il faut y croire. L’argent, c’est de la confiance que je partage avec mon boulanger-pâtissier et le reste de la société, et qui garantit, la valeur de la pièce, du chèque ou de l’écriture comptable, et me permet d’acheter pains et gâteaux.

Entre Dieu et l’argent, la question est donc de savoir où je place ma confiance (encore une question de placement). Est-ce que je compte sur mes amis ou sur mes économies ? Est-ce que j’espère une bonne retraite ou la vie éternelle ?

En général, les chrétiens sont assez mal à l’aise avec l’argent, ils ont un peu honte de s’y intéresser. L’Église déteste parler d’argent, n’ose pas dire franchement et clairement combien coûtent (frais de fonctionnement, salaires et autres) la célébration d’un mariage, d’un baptême, des obsèques ou le catéchisme des enfants. En France, les prêtres catholiques, quand ils ne sont pas aidés par leur famille, sont laissés dans une situation de pauvreté scandaleuse.

Les choses pourraient pourtant être simples. Il suffit de « profaner » l’argent, afin qu’il ne soit ni tabou ni sacré. Et afin que son usage soit moral, je recommande de se poser les questions suivantes : cet argent est-il été gagné honnêtement ? En respectant le droit du travail, en payant les charges et les taxes, en rémunérant de façon juste les travailleurs ou les prêteurs. Cet argent est-il dépensé honnêtement. Sert-il à faire des pressions, du chantage, à exercer du pouvoir ? Les dépenses ne font-elles pas scandale pour les plus pauvres ?

Une chose est certaine, plus l’argent est secret, plus il est puissant. La transparence, la franchise et la sincérité des comptes sont l’une des conditions pour désarmer la puissance de l’argent.

 

 

Ce que dit le Magistère de l'Eglise catholique.

CEC 2424. Une théorie qui fait du profit la règle exclusive et la fin ultime de l’activité économique est moralement inacceptable. L’appétit désordonné de l’argent ne manque pas de produire ses effets pervers. Il est une des causes des nombreux conflits qui perturbent l’ordre social (cf. GS 63, § 3 ; LE 7 ; CA 35). Un système qui " sacrifie les droits fondamentaux des personnes et des groupes à l’organisation collective de la production " est contraire à la dignité de l’homme (GS 65). Toute pratique qui réduit les personnes à n’être que de purs moyens en vue du profit, asservit l’homme, conduit à l’idolâtrie de l’argent et contribue à répandre l’athéisme. « Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et Mammon »

100 mots pour la foi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.