Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 00:05

Je suis bien ennuyé, car une bonne théologie de la Confirmation suppose de savoir couper les cheveux en quatre et la Grâce en deux, ce pour quoi, je crains de n’avoir guère de talent. Je l’avoue, il y a des subtilités qui m’échappent un peu. En effet, dire que la Confirmation est le don de l’Esprit ne suffit pas, car quel Esprit Saint reçoit-on lors de la Confirmation qu’on n’ait pas déjà reçu lors de notre Baptême ? L’Esprit ménagerait-il ces effets la première fois pour mieux s’exprimer la seconde ?

Bon, cessons de faire de l’esprit (avec un petit « e »), et regardons les choses de près.

La Confirmation, achèverait, « confirmerait » ce qui a été reçu au baptême !

Nos frères orthodoxes ont une pratique de la Confirmation, mais elle se distingue à peine du baptême, puisque les deux sacrements sont toujours liés. C’est le cas, la plupart du temps, chez nous, catholiques, lorsqu’il est procédé au baptême d’un adulte. On fait « tout d’un coup », Baptême, Confirmation, et Eucharistie, tous les sacrements de l’initiation chrétienne, et hop, voilà un nouveau chrétien, entièrement équipé, debout, adulte et responsable.

Et oui, adulte, car il y a cette dimension dans la Confirmation, le côté « adulte, responsable ». Je deviens responsable de ce qui j’ai reçu, à charge pour moi de le transmettre. Si l’on suit le tripode classique de la catéchèse, il y a le trésor de la foi, (je préfère trésor à « dépôt », qui fait un peu « je vous le laisse en dépôt »), en latin traditio, que je reçois, toujours en latin receptio, et que je deviens capable de rendre, de redire, redditio.

C’est en fait cette pédagogie qui est à l’œuvre quand on sépare dans le temps la Baptême et la Confirmation. On baptise les enfants petits, ils apprennent à connaître la foi, ils s’initient à la vie chrétienne, et quand ils approchent de l’âge de la responsabilité, au choix, suivant les sensibilités, sept ans, treize ans, seize ou dix-huit ans, ils sont confirmés et deviennent des chrétiens adultes et responsables de la foi et de la mission de l’Église.

Et, s’il est difficile de justifier théologiquement la distinction des deux, on en voit bien le bénéfice pastoral. Qui a préparé des adolescents à la Confirmation voit bien de quoi je parle. C’est toujours émouvant de voir des jeunes gens, garçons et filles recevoir en pleine conscience la Grâce et la responsabilité de la foi.

Les évêques, qui ont conservé pour eux la célébration de ce sacrement le savent mieux encore. C’est pour la plupart un des bonheurs de leur charge épiscopale que de rencontrer les confirmands.

Un évêque de ma connaissance avait coutume après la célébration du sacrement de réunir les jeunes gens devant l’autel, puis de les faire se retourner vers l’assemblée pour leur indiquer que désormais, leur responsabilité de baptisés/confirmés, n’était plus seulement de recevoir mais de transmettre. Je plaide pour que ce geste entre, sinon dans le rituel (avant d’espérer obtenir une recognitio, à Rome, il faudra au moins un demi-siècle), du moins dans l’usage. Je plaide aussi pour que nous nous souvenions que les chrétiens, d’autant plus qu’ils sont baptisés et confirmés ne sont ni des brebis bêlantes ni des petits-enfants privés de raison ou de parole, mais qu’ils sont parfaitement équipés pour participer pleinement à la mission de l’Église.

 

Permettez qu’au lieu de vous renvoyer à un texte d’autorité, je vous fasse découvrir ou redécouvrir un merveilleux  chanteur poète, Julos Beaucarne. Si vous ne le connaissez pas, découvrez-le et surtout, pour le plaisir de sourire, écoutez le morceau « Communiqués colombophiles », qui donne le titre à l’album. C’est le deuxième morceau dans la liste, en écoute gratuite, et ça ne dure que 1mn04.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.