Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 23:14


Parler de « La Femme », je ne m’y exposerai pas. Je sais que le concept de chien n’aboie pas mais celui de femme mord peut-être. En tout cas, sa manipulation expose tout à la fois à la bêtise et au ridicule. Quant à parler des femmes, ce n’est guère plus facile. Pour me tirer d’affaire, j’ai eu la curiosité de chercher dans les évangiles les occurrences de l’expression « les femmes ». Et l’idée était bonne, voilà la citation de Luc, très connue : « Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein ! ». Voilà de quoi être satisfait, on y trouve les femmes en général, et une femme en particulier. Sauf que le même Luc, nous raconte un peu plus loin la scène suivante. Sur le chemin de Jésus, une femme crie la chose suivante : « Heureuses les entrailles qui t’ont porté et les seins que tu as sucés ! » et Jésus de répondre : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et l’observent ! »

Du coup, je suis retourné à la première citation, et la suite de la bénédiction d’Élisabeth est la suivante : « Oui, bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! »

J’en déduis que le bonheur d’être femme, c’est d’abord celui d’écouter la parole de Dieu. Ce qui ne doit guère être différent du bonheur d’être homme. Quant au fait que les femmes aient cette particularité d’avoir des « entrailles » et des « seins », ça ne semble pas faire pour le Christ la moindre différence. Les « hommes d’Église » seraient bien inspirés de s’en souvenir.

 

 

Cette semaine, je laisse parler la sensibilité du prophète Osée :

Mon cœur en moi est bouleversé,

toutes mes entrailles frémissent.

Je ne donnerai pas cours à l’ardeur de ma colère,

je ne détruirai pas à nouveau Éphraïm

car je suis Dieu et non pas homme,

au milieu de toi je suis le Saint,

et je ne viendrai pas avec fureur.

Osée 11, 8-9


100 mots pour la foi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dekoij'memèle 11/11/2011 18:36



Vous dites avec sagesse à propos du concept de "femme" : "...sa manipulation expose tout à la fois à la bêtise et au ridicule"


Quel dommage que nos clrcs-qui-savent-tout sur-tout n'aient jamais fait preve de cette sagesse !



Berulle 20/07/2010 12:55



Cher Pietro, 



J'aime beaucoup ce petit texte qui remet bien la femme, la personne humaine de sexe féminin, dans son rapport à Dieu et non dans un rapport comparationniste à l'homme qui souvent entraine de
drôles de théories !



Il éclaire un autre passage de l'Evangile de Luc, le dernier où il est question des femmes : Lc 23, 27-31.



"Le peuple, en grande foule, le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur Jésus. Il se retourna et leur dit : « Femmes de
Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants !


 Voici venir des jours où l'on dira : 'Heureuses les femmes stériles, celles qui n'ont pas enfanté, celles qui n'ont pas
allaité !' Alors on dira aux montagnes : 'Tombez sur nous', et aux collines : 'Cachez-nous'. Car si l'on traite ainsi l'arbre vert, que deviendra l'arbre sec
?"



En effet le véritable bonheur de la femme n'est pas de produire la vie par ses entrailles mais, comme pour l'homme, de voir ses enfants accueillir la Vie, c'est à
dire le Christ. C'est une sacralisation excessive de la vie "biologique" qui mène à considérer que l'appareil reproducteur féminin est finalement plus sacré que la personne féminine dans sa
relation à Dieu.



Ce petit passage de l'Evangile devrait être au coeur des méditations éthiques de nos théologiens moralistes. Rien n'est simple... sinon Dieu !






Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.