Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 23:54

 

Voilà un mot dont il faut s’approcher avec crainte et tremblement. Certes, c’est un grand mystère, mais d’abord, pour les imprudents qui arrivent avec leurs gros sabots, leurs mots, leurs idées et leurs concepts, c’est une belle cause de chute. De chute dans l’hérésie, et il y a des précédents célèbres, comme Arius et Nestorius, qui non seulement ont trébuché, mais ont de surcroît entraînés beaucoup de gens à leur suite.

Il faut bien dire que pour l’intellectuel ou le philosophe, la tâche n’est pas aisée. Parce que quand même il faut savoir de quoi on parle ! Comme disait un penseur moins poli que moi : « Dieu est Dieu, nom de Dieu ! ». Eh bien non. C’est tout le problème : Dieu est homme. Tout philosophe sensé haussera les épaules : ça ne se peut pas.

Ça, ce sont les sensés. Les insensés ne se découragent pas si facilement. Mais si, ça va rentrer ! Dieu, infini, omniscient, tout puissant, va rentrer dans la carcasse humaine ! Si, allez, encore un effort, on va trouver la bonne formule et les mots pour le dire. Le dire, passe encore, le comprendre…

Dieu tout puissant dans la chair d’un pauvre homme abandonné, pendu au bois de la croix en déni de toute justice ? C’est possible ça ? Alors, on atermoie, on négocie, on raconte des histoires : « on dirait qu’il était en figure d’homme ».

Mais il y a Jésus qui nous embête : « qui me voit, voit le Père », déjà, c’est rude à assimiler. Mais quand sur la croix, il gémit « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné », j’allais dire on jette l’éponge, mais ce serait de trop mauvais goût.

Oui, je fais des blagues nulles, pour essayer d’échapper au plus difficile.

Parce que, nous qui demandons sans cesse ce que fait le « bon Dieu » pendant qu’il se passe tant de malheurs et d’injustices, est-ce que nous nous sommes demandé où il était quand Jésus expirait sur la croix.

 

Crainte et tremblement ! Et cette fois pour une excellente raison, non parce que nous avons peur de l’hérésie, mais parce que la vérité que nous approchons suscite en nous un sentiment d’effroi émerveillé. Et si c’était vrai ? Et si Dieu n’était pas ce qui nous croyons ? Là, nos mots se taisent ; ils ne sont pas de taille. L’intelligence nous manque, mais la foi pressent l’inconcevable. Ce Dieu là échappe aux concepts et aux dogmes.

Il n’y a plus que la contemplation. Il n’y a que l’adoration.

 

Vous ne serez pas étonnés qu’une fois encore, je nous propose de reprendre l’hymne aux Philippiens. (2,6-11) parce que saint Paul n’est pas seulement un grand théologien, c’est d’abord un grand spirituel

 

Le Christ Jésus,

lui qui est de condition divine

n’a pas revendiqué son droit d’être traité comme l’égal de Dieu

mais il s’est dépouillé

prenant la condition d’esclave.

Devenant semblable aux hommes

et reconnu à son aspect comme un homme

il s’est abaissé

devenant obéissant jusqu’à la mort

à la mort sur une croix.

C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé

et lui a conféré le nom qui est au-dessus de tout nom

afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse

dans les cieux, sur la terre et sous la terre

et que toute langue proclame que le Seigneur c’est Jésus Christ

à la gloire de Dieu le Père.

 

100 mots pour la foi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tellou 17/10/2010 07:40



ET c'est là que nous perdons encore plus les athées et ceux qui reprochent aux croyants de se shooter dans un opium sensé les délivrer des malheurs de cette terre. A les benêts qu'ils sont ces
croyants de croire qu'il existe un Dieu tout puissant qui va les sauver!! ah ah ah.


Ben non. Parce que justement, point de Dieu tout puissant qui empêche les tornades et les meurtres injustes et donne à manger à ceux qui touchent même pas le RMI. Dans notre pauvre folie de
croyants, nous les chrétiens, croyons en un concept encore plus renversant: le Dieu qui n'est pas puissant. Le Dieu qui se fait tuer sur une croix. Le Dieu qui s'abaisse. Mais alors? A quoi ça
sert de croire hein? Si l'opium que l'on doit fumer est déjà mouillé à la base, on va pas se mettre la tête à l'envers rapidement!


C'est donc la tête bien lucide que nous croyons en un Dieu non pas tout-puissant "super-man", mais en en Dieu qui aime....jusqu'à se réincarner...jusqu'à mourir...et jusqu'à ressusciter. Parce
que la Croix n'est pas la fin.



Odile-Adrienne 13/10/2010 21:03



Crainte et tremblements !


Attention,  PdeP vous nous poussez aux bords de l'abime, sans nous assurer…


Votre ami penseur disait déjà que Dieu était mort en J.C. Une certaine idée de Dieu, certainement.


Nous avons  bien sûr à oublier les idées toutes faites sur Dieu et d’abord qu’il est tout-puissant et peut intervenir dans  la vie des Hommes à qui il a confié
la création. Mais où voulez-vous nous mener ?  Vers qui nous tourner lors de l’adoration et la contemplation ? Quel est le mot qui nous éclairera ?


 



Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.