Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 23:50

 

Si Paul venait nous visiter aujourd’hui, viendrait-il avec des verges ou bien avec charité et en esprit de douceur ? Cette semaine, nous prions pour l’unité des chrétiens. Avec sincérité, nous prions, conscients que nos divisions sont un scandale qui nuit à la venue du Christ. Pourtant, de là où il est, Paul entend une cacophonie qui lui rappelle sa belle colère léguée dans la première épître aux corinthiens. « Je suis à Benoit XVI, entend-il, je suis au cardinal Danneels ou à monseigneur Léonard, je suis à l’abbé Michel ou à monseigneur Nourrichard, je suis à ma conscience, je suis à la tradition… je suis, je suis, je suis… »

Seigneur, pardonne-moi, je suis le premier à dire je suis !

 

Le scandale de l’unité est un véritable jeu de poupées russes. Cette unique Eglise que le Christ a instituée nous l’avons divisée, comme nous continuons de diviser nos propres églises (catholiques, orthodoxes, luthériennes…), nos églises particulières (celle qui est à Evreux, à Bruxelles ou pour moi à Paris), nos communautés, nos paroisses, nos familles religieuses… Depuis les premières communautés jusqu’à aujourd’hui, nous ne cessons pour des convictions religieuses, spirituelles, intellectueles, politiques, identitaires… de nous éloigner de celui auquel nous nous disons appartenir.

Seigneur, pardonne-moi, je suis le premier à m’éloigner de toi !

 

Depuis les premiers temps de l’Eglise, Paul nous met en garde et nous ne l’écoutons pas. Nous savons et notre science nous fait oublier l’amour. Nous voulons et notre volonté nous fait oublier la charité. Nous combattons et notre combat nous fait oublier celui même pour qui nous combattons. Que de mots brandis, que d’anathèmes jetés, que de petites certitudes défendues… quel manque de foi, d'espérance et de charité. En cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens, c’est aussi pour nous que nous devons prier afin que nous acceptions de remettre le Christ au centre de notre vie, nos frères et nos sœurs au centre de nos préoccupations. Alors, nous serons unis. Alors, nous serons témoins.

Seigneur, prends pitié de moi,  fais que je ne sois pas dupe de moi-même !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

hourcade 21/01/2010 15:41


merci de cette invitation au retour sur notre vie, nos propres défaillances qui sont les gouttes alimentant le fleuve de la division... j'aimerais que vous nous disiez des choses sur ce que Paul ou
un autre pourrait faire aujourd'hui? quel signe? ai bien lu l'article sur la célébration eucharistique... qu'en est-il de l'audace évangélique? qu'en est-il de ce désir qui se fait chair... non pas
malgré la théologie ou les nécessaires prudences institutionnelle pour garder un trésor, mais au delà de cela, en cette zone d'un coeur qui voit plus profond.... merci!


Berulle 26/01/2010 00:24



Il est bien difficile de répondre à votre question. L'audace évangélique naît de notre relation à Dieu. Sans Dieu nous ne pouvons rien faire et ce n'est pas là que des paroles. Si notre
témoignage dépend de notre union à Dieu c'est parce que c'est lui qui nous donne la force et les moyens de toucher le coeur des hommes et des femmes. Le désir de Dieu qui se fait chair n'est-il
pas autre chose que l'amitié spirituelle qui nous lie à Dieu et qui petit à petit nous mène à nous dépasser pour qu'à notre tour nous soyons des témoins vivants de cet amour. L'audace évangélique
c'est l'annonce par notre vie, par nos actes, que la résurrection n'est pas qu'un mot mais une réalité qui bouleverse le monde. L'amour ne se contient ni dans la théologie ni dans les
institutions, il naît de Dieu et irrigue le monde souvent de manière non préméditée et incontrôlée.



isabelle Berthelier 21/01/2010 14:12


Merci de nous rappeler ces vérités, la tendance à ne pas supporter la différence est une réaction humaine universelle, surtout quand la différence concerne le plus proche, elle apparaît un danger
pour l'identité, j' essaie de mettre ce que je perçois commeune menace à distance : "go home".
Quand je ne peux pas mettre de distance géographique, j'exclus autrement (en rangeant les gens sous des stéréotypes et même en utilisant le dénigrement, (tous des voleurs !) l'ironie, ou
encore en refusant l'accès à certains lieux ou à certains postes (des bus interdits aux noirs, des postes refusés aux femmes) dans l'Eglise catholique, le racisme recule - pas chez tous les
catholiques - mais le sexisme tient bon ! C'est difficile de supporter des différences pourtant très enrichissantes.
Le monde est ainsi fait, ce n'est pas étonnant puisque le "Prince de ce monde" s'appelle "Diviseur" (diabolos) et "Accusateur" (Shatan). Il incite aussi à être dupe lui qui est "menteur et père du
mensonge". je ne m'intéresse pas spécialement au "Diable" mais de temps je tombe dans le piège.
Un remède, pour ma part, je relis le passage  de la lettre de Paul aux Ephésiens Eph 4, 4-6) mais en insistant sur le verset 6 "un seul Dieu et Père de tous, qui règne sur tous,
agit par tous et demeure en tous" Méditer ce passage chaque fois que j'ai affaire avec les gens (insupportables évidemment !) qui ont des opinions juste opposées aux miennes et
voudraient, en plus me les imposer.
Ce n'est pas confortable mais c'est efficace.


Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.