Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 23:41

 

Au cœur de l’évangile de l’aveugle né, Jean nous raconte un procès, nous renvoyant directement au cœur de l’évangile, le procès de Jésus, et au cœur de notre vie de foi, notre témoignage.

 

Nous pourrions être choqué de l’explication de Jésus quand ses disciples lui demandent pourquoi cet homme est aveugle de naissance. « Rabbi, pourquoi cet homme est-il né aveugle ? Est-ce  lui qui a péché, ou bien ses parents ? » … « Ni lui, ni ses parents. Mais l'action de Dieu devait se manifester en lui. ». L’action de Dieu c’est celle que Jésus va accomplir. Mais Dieu peut-il vraiment avoir fait naître un homme aveugle simplement pour pouvoir manifester sa grandeur et même son amour ? L’aveugle-né ne serait-il qu’un pion duquel dieu se jouerait ? Et pourtant si un homme est bien né pour que le salut de Dieu se manifeste n’est-ce pas justement Jésus lui-même ? La réponse de l’aveugle-né devant ses juges : « Je vous l'ai déjà dit, et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous m'entendre encore une fois ? Serait-ce que vous aussi vous voulez devenir ses disciples ? » préfigure la réponse de Jésus à son propre procès : « J'ai parlé au monde ouvertement. J'ai toujours enseigné dans les synagogues et dans le Temple, là où tous les Juifs se réunissent, et je n'ai jamais parlé en cachette. Pourquoi me questionnes-tu ? Ce que j'ai dit, demande-le à ceux qui sont venus m'entendre. Eux savent ce que j'ai dit. »

 

Pour l’aveugle né, comme pour nous, l’action de Dieu reste finalement inconnue, pour les autres et pour nous-même, tant que nous n’acceptons pas d’y reconnaître Dieu lui-même et que nous n’en témoignons pas. Le procès de Jésus que relatent les évangiles se résume finalement à cette seule question : « Croyons-nous qu’il est le Fils de l’homme ? ». Tous les signes qu’il peut nous donner, jusqu’au signe définitif de sa victoire sur la Croix, ne servent à rien si nous nous projetons nous-mêmes dans les ténèbres en refusant de reconnaître qu’il est le Fils de Dieu. L’aveugle n’est pas un pion dont Dieu se sert, il est un homme aimé par Dieu qui découvre pleinement son amour dans une relation personnelle. Une relation qui dépasse l’action salvatrice pour aller jusqu’à la connaissance de celui qui l’a sauvé et au témoignage.

 

Puissions-nous laisser Jésus dialoguer avec nous pour qu’il nous amène à notre rythme à lui répondre nous aussi : « Je crois, Seigneur ! ». Nous serons alors témoins du Salut.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Berulle - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Berulle
  • Le blog de Berulle
  • : Art, culture, religion, société. Le blog d'un catho libre de ses propos.
  • Contact

Pietro de Paoli chaque lundi

L'auteur de Vatican 2035 et de Dans la peau d'un évêque participe au blog en livrant chaque lundi un de ses "100 mots pour la foi".

Recherche

Pierre de Berulle sur Facebook

Retrouver Pierre de Berulle sur Facebook ainsi que le groupe Fraternité Pierre de Berulle

Commentaires

N'oubliez pas de laisser vos commentaires pour faire vivre ce blog et de le recommander à vos amis !
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles.